PUNK THE LAW/PUNK & NORMES

PUNK THE LAW/PUNK & NORMES

*English below

– 8e Colloque international PIND – (Punk is not dead : une histoire de la scène punk en France, 1976-2016) CESR, THALIM, DRAC Île-de-France.

Responsables : Hyacinthe Belliot, Marino Crespino, Maxime Guebey, Luc Robène, Simon Saint-Onge et Solveig Serre.

16 et 17 décembre 2022, Le Réacteur, Issy-les-Moulineaux

Cet évènement vise à ouvrir le terrain exploratoire d’un prochain numéro de la revue facultaire COMMUNITAS (UQÀM) en collaboration avec PIND (CESR, THALIM ; DRAC Île-de-France).

– Numéro thématique à paraître en 2023

Co-direction : André Bélanger, Luc Robène, Simon Saint-Onge et Solveig Serre.

La date de tombée pour la soumission d’un texte est pour le moment ouverte.

À noter qu’il n’est pas nécessaire de participer au colloque pour soumettre une proposition d’article.


Rien ne prédestine a priori le punk, fréquemment associé aux premiers slogans subversifs et négativistes (No Future ! Fuck ! Destroy !) à réaliser son examen de conscience au regard d’une trajectoire qui questionne des positions bien plus riches et variées que la seule opposition à l’ordre ou à l’establishment.

Ainsi, ne serait-ce que par rapport à son histoire et des « régimes de radicalité » (Robène/Serre) successifs qui en constituent l’armature idéologique – du no futurisme à la question des alternatives constructives (culturelles, économiques et sociales) en passant par la débrouille à tout prix – la problématique des normes (lois, règles, systèmes d’idées et de codifications) est prégnante.

Elle interroge les identités, musicalités, esthétiques et cultures punk dans leur rapport à la marge et aux marginalités, se focalisant par exemple avec intensité sur l’authenticité ou la sincérité des postures ; et elle questionne symétriquement les processus de fabrication des normes au cœur même du mouvement et des scènes punk, ouvrant potentiellement et paradoxalement sur des entreprises de moralisation de la vie punk, voire sur de véritables systèmes coercitifs relevant de la police de la pensée punk.

Si les punks ont détourné initialement, par bravade, humour désespéré et finalement avec fatalité le morceau « I fought the law », popularisée par The Bobby Fuller Four (1965), transformant le « I fought the law and the law won » en « I fought the law and I won » –  définissant ainsi une première incise subversive dans le contrat social en affirmant que la force du destin individuel est première au regard d’une liberté « punkement » défendue –, reste à éclairer les cadres qui ont permis aux acteurs de vivre différemment le punk au fil du temps et au gré des espaces sociaux en générant du sens et en forgeant des rapports sans cesse reconduits aux systèmes de normes, sinon à la Loi.

Le colloque interdisciplinaire ambitionne donc en définitive de répondre à deux questions princeps :

  • Comment les normes viennent-elles au punk ?
  • Comment le punk vient-il aux normes ?

Par ailleurs, au moment d’entrer dans sa septième année, le projet PIND fera le bilan du travail accompli et tracera les prochaines perspectives.

Les propositions de communication (une vingtaine de lignes accompagnées d’une biographie) sont à envoyer conjointement à Luc Robène, Solveig Serre et Simon Saint-Onge avant le 15 novembre 2022.

Les propositions pour les articles (une vingtaine de lignes accompagnées d’une biographie) sont à envoyer conjointement à Luc Robène, Solveig Serre et Simon Saint-Onge. La date de tombée est pour le moment encore ouverte.

solveig.serre@cnrs.fr

luc.robene@u-bordeaux.fr

communitas.uqam@gmail.com


– 8th international colloquium PIND – (Punk is not dead: a history of the punk scene in France,1976-2016), CESR, THALIM, DRAC Île-de-France.

Responsibles : Hyacinthe Belliot, Marino Crespino, Maxime Guebey, Luc Robène, Simon Saint-Onge et Solveig Serre.

December 16 and 17, 2022, Le Réacteur, Issy-les-Moulineaux.

This event aims to open the exploratory field for an upcoming publication of the scientific journal COMMUNITAS (UQÀM) together with PIND (CESR, THALIM; DRAC Île-de-France)

– Thematic issue, 2013

Co-direction : Luc Robène, Simon Saint-Onge et Solveig Serre.

The deadline for submitting a text is currently open.

À Please note that it is not necessary to attend the conference to submit an article proposal.


Nothing predestined a priori punk – frequently associated with the first subversive and negativist slogans (No Future! Fuck! Destroy!) – to carry out its examination of conscience about a trajectory that questions, however, positions that are much richer and more varied than the mere opposition to order or the establishment.

In his history and the successive « regimes of radicality » (Robène/Serre) which constitute its ideological framework – from no futurism to the question of constructive alternatives (cultural, economic, and social) while passing by the resourcefulness at all costs – the problematic of the standards (laws, rules, systems of ideas and codifications) is pregnant.

It questions identities, musicalities, aesthetics and cultures in their relationship to the margins and marginalities, focusing for example intensely on the authenticity or sincerity of postures, and it symmetrically questions the processes of manufacturing norms at the very heart of the punk movement and scenes, potentially and paradoxically opening to undertakings to moralize punk life, or even to real coercive systems pertaining to the punk thought police.

If the punks initially hijacked, by bravado, desperate humor and finally with fatality the song « I fought the law », popularized by The Bobby Fuller Four (1965) – transforming the « I fought the law and the law won » into « I fought the law and I won » – thus defining a first subversive incision in the social contract by affirming that the force of individual destiny is primary with regard to a freedom « punked » defended –, it remains to shed light on the frameworks that have allowed actors to live punk differently over time and according to social spaces by generating meaning and forging constantly renewed relationships to systems of norms, if not to the Law.

This interdisciplinary colloquium aims to answer two main questions :

  • How do norms come to punk ? How does the punk come to the norms ?
  • Moreover, as the PIND project enters its seventh year, it will take stock of the work accomplished and outline future perspectives.

Proposals to participate to colloquium (about 20 lines) and a biography should be sent jointly to Luc Robène, Solveig Serre and Simon Saint-Onge before November 15, 2022.

Proposals for papers (about 20 lines) and a biography should be sent jointly to Luc Robène, Solveig Serre and Simon Saint-Onge. The deadline for submitting a text is currently open.

Punk the Law !

solveig.serre@cnrs.fr

luc.robene@u-bordeaux.fr

communitas.uqam@gmail.com

——————————————————————————————————————–

Communitas accepte toujours des articles hors thématiques qui répondent à sa ligne éditoriale; de même que des propositions pour une direction d’un numéro thématique (avec évaluation par les pairs) ou spécial (avec ou sans évaluation par les pairs) s’inscrivant dans cette même ligne éditoriale.